Le Kung-Fu

Aujourd’hui, nous allons parler du Kung-fu, appelé également Gongfu ou Wushu. Cet Art martial est le plus vieil art martial du monde. C’est un mélange de plusieurs types de combats mêlant :

  • Des techniques de ciseaux servant surtout à déséquilibrer un adversaire à cheval
  • Des techniques de pieds et de poings ;
  • Des techniques de maniement d’armes (sabre, lance, etc.)
  • Des techniques d’attaques et défenses (ex ; les attaques dans les jambes, utilisées pour affaiblir l’adversaire)

 

Les origines du Kung-Fu

Ce sport de combat est ultra-complet, autant physiquement que psychologiquement, Il n’est pas seulement présent à l’entrainement : il leur sert également dans leur vie quotidienne.

Pour comprendre cela, il faut tout d’abord expliquer ce que signifie le mot Kung-fu. Il signifie, travailler dur, se perfectionner. C’est un apprentissage qui lie l’esprit et le corps. Le Kung-Fu véhicule des principes de paix et de vertus et cela malgré le fait que ce soit un art martial (un art de la guerre).

Il faut comprendre qu’il y a 2 grandes familles de Kung-fu

– Shaolin

– QI Jong

Beaucoup pourrait penser que le Kung fu vient du temple des moines Shaolin, or le Kung-fu était utilisé par les médecins pour permettre d’améliorer la santé des patients en observant les mouvements des animaux, d’où le fait qu’il existe de nombreuses postures portant le nom d’animaux

C’est alors que  l’histoire du Grand moine Shaolin, le moine Bodhidharma qui est l’inquisiteur de ces moines combattants. D’après la légende, le moine est d’origine Indienne. A cette époque, dans le Sud -Est de l’Inde un royaume du nom de Pallava. Il fait le tour de la Chine en quête de savoir et de connaissances, et trouve que les moines ne peuvent pas comprendre le fond et non la forme des pratiques bouddhistes. Il  veut alors trouver un moyen de faire comprendre l’importance des rites bouddhistes. Il coupe tout contact humain et se terre dans une grotte pendant 9 mois pour chercher comment il peut aider les moines et tous les bouddhistes à mieux se préparer aux pratiques Bouddhistes. Il allie alors le yoga et le Kung-Fu traditionnel pour pouvoir lier le corps et l’esprit.

Il crée alors le temple Shaolin et devient le premier moine Shaolin. Aujourd’hui encore, nous ne savons pas si ce moine a existé car il n’y a pas de preuve de son existence, d’où l l’utilisation du mot légendaire pour le qualifier.

Le Qi Jong :

Le Qi Jong est une gymnastique traditionnelle chinoise et une science de la respiration qui est fondée sur la connaissance et la maîtrise du souffle et qui associe mouvements lents, on pourrait l’associer au Yoga.

 

La remise en question !

Je souhaite vous parler de la culture du corps qui se développe aujourd’hui sur les réseaux sociaux, Chacun se sculpte un corps en allant à la salle de sport et en se gavant de protéines pour pouvoir afficher de belles courbes ou de magnifiques abdominaux …. Mais Cela ne sert-il pas qu’à flatter son égo et se mettre en avant ?

Le Kung-Fu existant depuis des millénaires est encore en voie d’expansion. La discipline ne le doit pas au fait que c’est un art martial , mais aux incroyables valeurs qu’il véhicule. Pour se forger un corps et un esprit il leur faut se connaitre entièrement et donc connaitre son corps comme l’on connait son esprit, car c’est en dépassant les limites corporelles que l‘esprit se renforce.

C’est alors que je me permets de soulever une question :

Le corps a-t-il plus besoin de l’esprit ou l’esprit a-t-il plus besoin du corps ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *