COVID19 : Le football professionnel face au virus

On vous en parlait il y a quinze jours, les JO de Tokyo ont été reportés à 2021 en raison du COVID19 qui secoue le monde entier. Toutefois, c’est loin d’être un cas isolé. Le football professionnel fait également face à cette situation sans précédent et tente de trouver des solutions face aux différents problèmes rencontrés. On fait le point sur la situation.

Le calendrier footballistique mis à mal

C’est sans aucune surprise que l’Euro 2020, qui devait se dérouler dans douze pays européens, a été reporté entre le 11 juin et 11 juillet 2021. Il était bien évidemment inenvisageable et techniquement impossible de le maintenir en l’état.

Cependant, il n’a pas été simple de trouver une date pour son report. Car en effet, cette période devait abriter d’autres compétitions sportives comme La Coupe du monde des clubs organisée en Chine du 17 juin au 4 juillet ; la ligue des Nations avec sa phase finale en juin. Mais également l’Euro féminin prévu en Angleterre du 7 juillet au 1er août ainsi que l’Euro espoirs masculin planifié en Hongrie et en Slovénie au mois de juin.

Il se pourrait que la Ligue des Nations soit purement et simplement annulée tandis que l’Euro espoirs masculin et l’Euro féminin soient décalés à 2022. Toutefois, il semblerait que la Coupe du monde des clubs soit un sujet un peu plus sensible, qui nécessite qu’on s’y intéresse de manière plus approfondie en raison des revenus générés par cette compétition. C’est pour cette raison que l’UEFA (Union des Associations Européenne de Football) a mise en place deux groupes de travail afin que l’un se penche sur le calendrier sportif pendant que l’autre étudie les conséquences économiques de cette décision.

Report de l’Euro : l’addition salée

A combien est-ce que cela reviendra de reporter une compétition sportive aussi attendue que l’Euro 2020 ? L’addition s’annonce plutôt salée avec un montant estimé à plus de 300 millions d’euros. En conséquence, l’UEFA souhaiterait recevoir une aide assez conséquente de la part des clubs, premiers bénéficiaires du report, pour ne pas avoir à supporter seule ce coût pharamineux.

Ces 300 millions d’euros incluent notamment les réservations hôtelières déjà payées, la location des stades ainsi que le remboursement des places auprès des supporters. Car en effet, 28 millions de demandes de tickets avaient été effectués pour cet Euro 2020 qui devait se dérouler cet été dans 12 pays.

En ce qui concerne les partenariats et les contrats de sponsoring, aucun impact financier ne sera ressenti sur ce point, étant donné le simple report d’un an. Il en est de même pour les diffuseurs télé, dont l’Euro est source importante de revenus.

Le problème des joueurs en fin de contrat

Selon la règle qui régit le milieu du football, les contrats qui ne se poursuivent pas sur plusieurs saisons s’achèvent le 30 juin. Passée cette date, les joueurs sont libres de s’engager où ils le veulent. Si le championnat de Ligue 1 reprend après cette date, environ 120 joueurs pourraient ainsi se retrouver « libres » avec parmi eux : Edinson Cavani et Thiago Silva (PSG), Loïc Rémy (LOSC), Walter Benítez (OGC Nice).

Pour résoudre ce problème, la Fifa a fait parvenir ses recommandations aux ligues. Elle conseille une prolongation des contrats jusqu’à la nouvelle date de fin du championnat afin de préserver « l’intégrité et la stabilité » sportive. Ainsi, les clubs pourraient proposer aux joueurs de signer un avenant à leur contrat.

Si les clubs misent sur la coopération des joueurs, soucieux de finir la saison arrêtée brutalement en mars, les négociations pourraient se révéler complexes avec les footballeurs qui ont déjà donné un accord pour signer dans un nouveau club cet été.

En conséquence, la Fifa a également recommandé aux ligues de repousser l’ouverture du marché des transferts tant que la saison des championnats nationaux en cours ne sera pas terminée.

 

Bien que cette situation ne soit évidente pour personne, nous vous rappelons qu’il faut rester à la maison pour sauver des vies ! Les vôtres mais aussi celles de vos proches et de millions d’inconnus. C’est ainsi que nous viendrons à bout du COVID19.

-S

Une réponse sur “COVID19 : Le football professionnel face au virus”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *