Corruption : une pratique lucrative

En plus de la corruption, nous vous parlions dans un précédent article, d’une autre pratique iIlicite qu’est le dopage et ainsi, une des plus grosses sources de scandale au sein du monde sportif.

Toutefois, c’est loin d’être la seule. En effet, la corruption est également une grosse source de scandale et pour cause. 

La corruption aux multifacettes

Elle est présente au sein du milieu sportif et peut prendre plusieurs formes comme : 

–          Le trucage des résultats aux contrôles antidopage

–          La manipulation des résultats de compétitions sportives

–          Blanchiment d’argent et paris sportifs

C’est d’ailleurs pour ce genre d’affaire que le président du PSG et de BeIN Media, Nasser Al-Khelaïfi, et l’ancien n°2 de la Fifa, Jérome Valcke ont été inculpés récemment. Les deux hommes sont tous deux soupçonnés de corruption lors de l’octroi des droits TV de plusieurs Coupes du monde. En effet, Jérome Valcke est accusé d’avoir accepté des avantages, contre lesquels il aurait cédé les droits télés de la Coupe du monde à des prix en dessous du marché.

Nasser Al-Khelaifi est aussi mis en examen dans une autre affaire dans la candidature de Doha à l’organisation des Mondiaux d’athlétisme.

Les enjeux

La corruption n’est pas un cas isolé et gangrène toutes les disciplines. 

Mais pourquoi avons-nous autant à faire à ce genre de pratique dans le milieu sportif ? Les montants des bénéfices que les malfaiteurs peuvent en tirer semblent être la première raison qui les pousse à la corruption. 

Le risque de détection reste également limité.

Ce fléau met à mal la crédibilité du monde sportif qui essaie tant bien que mal de lutter contre mais cela reste difficile. 

Comment lutter ?

La lutte contre ce fléau nécessite un effort de collaboration entre tous les acteurs du monde sportif. Ainsi, les sponsors, organisateurs d’événements sportifs, fédérations et clubs, sportifs et supporters, personnels d’encadrement et de soin se doivent d’être vigilants.

Plusieurs organismes prennent également part au sein de cette lutte comme Interpol.

La Cellule spéciale d’INTERPOL sur les matches truqués (IMFTF) réunit des services chargés de l’application de la loi du monde entier pour lutter contre le trucage de matches et la corruption dans le sport.

Le conseil de l’Europe joue lui aussi, un rôle déterminant.

En effet, il mène l’enquête sur des affaires de corruption présumée dans le sport par l’intermédiaire de l’APES, son organe européen de coopération en matière de sport.

De plus, il recueille et partage les bonnes pratiques des gouvernements et des organisations sportives dans le domaine de la promotion de la bonne gouvernance au sein des organisations sportives nationales.

Le Conseil de l’Europe a récemment contribué à la mise en place d’un partenariat international contre la corruption dans le sport (IPACS). Ce partenariat englobe les représentants d’organisations sportives internationales et d’organisations gouvernementales et intergouvernementales. Le but étant de s’attaquer au problème et de définir des normes communes.

 – S

 

Sources

https://www.interpol.int/fr/Infractions/Corruption/Corruption-dans-le-sport

https://www.coe.int/fr/web/sport/tackling-corruption-in-sport

https://www.olympic.org/fr/news/l-integrite-dans-le-sport-de-la-corruption-des-institutions-aux-arrangements-de-matches-et-aux-paris

https://lexpansion.lexpress.fr/actualite-economique/gros-plan-sur-la-corruption-dans-le-sport_1371223.html

https://www.academia.edu/30614856/Le_sport_et_la_corruption_le_cas_du_football

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *